12/05/2004

Mamy...

C'est en cette journée ensoleillée que tu as décidé de nous quitter, sans rien dire, de la façon la plus discrète qu'il soit, comme si tu ne voulais pas nous déranger...  Discrètement, sans prevenir, entre deux portes, entre deux étages...
 
Les souvenirs me reviennent, ta façon que tu as toujours eu de nous recevoir.  Chaque visite était une occasion de faire la fête.  Tu pensais toujours à tes petits enfants, un grand pot de bonbons dans la cuisine, le même que celui qu'il y avait au petit magasin en face de l'église où j'allais m'acheter des bonbons tout petit.  Et ces fameux "bons bonbons Napoléon"...  Il me resteront en tête (ou plutôt en bouche) telle la madelaine de Proust ....
 
Je me souviendrai toujours aussi des fêtes de famille chez vous, papy et mamy, où l'on se retrouvait tous autour d'un sandwich, d'un tasse de café...  C'est d'ailleurs là que j'ai appris à tremper mes tartines dans mon café!
 
Je t'ai rendu visite tout à l'heure, tu avais l'air pésible, pésible à tout jamais... 
 
Tu as toujours semé le bien autour de toi, tu nous a toujours entouré de ton affection.  Si notre famille est soudée comme elle l'est, c'est aussi grâce à toi.  De là haut, je suis sûr que tu veilleras à chaqu'un d'entre nous, et à l'union de notre famille...
 
Merci Mamy.

23:56 Écrit par dlmg* | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

. De tout coeur avec toi ds cette " épreuve". Ca va aller...

Écrit par : englishbob | 13/05/2004

... Je t'envoie tout mon courage et mon soutien ... grosses bises

Écrit par : Bridge | 13/05/2004

Les commentaires sont fermés.