03/05/2004

pour toi ...

J’ai croisé Ton regard,
J’ai frôlé cette fleur Au parfum exceptionnel
Qui émanait de ton cœur
Sensualité de bonheur …
J’aurais tant aimé
A cet instant n’
Etre qu’un petit papillon
Pour pouvoir me jeter
Entre tes pétales

Et butiner ton cœur
J’aurais  tant aimé
Que ta corolle
Doucement alors
se referme
Sur mes ailes pour dans un dernier Soupir

Au sein de tes pétales

T’appartenir…


23:25 Écrit par dlmg* | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.